Blog

Retour aux fondamentaux

Numero 1-01Focus sur les deux premiers des quatre défis lancés en 2017 :

l’automatisation et l’organisation des informations collectées dans l’entreprise. Les systèmes d’informations (SI) sont de plus en plus complexes, on l’a dit. Ils permettent de collecter, de stocker, de traiter et de distribuer un volume important d’informations sur l’entreprise, souvent en temps réel. Automatiser son SI permet un pilotage plus efficient de son activité. 


Mais qui dit automatisation dit respect des fondamentaux.

1ère étape : cartographier son SI. Je constate au quotidien dans les entreprises que cette étape est souvent oubliée. Autour d’un CRM, d’une gestion commerciale, d’une comptabilité, d’une base client gravitent une quantité de fichiers. Souvent, par méconnaissance du SI ou parce qu’elles n’ont pas de liens entre eux, ces données sont saisies différemment et à plusieurs reprises par différentes personnes de l’entreprise. Cartographier son SI, c’est en faire le plan précis, ou en termes plus simples, regarder si les données utilisées par tous parlent le même langage. Quand un compte client dispose de trois codes différents dans une même entreprise, comment s’y retrouver ? 


Une fois remis un peu d’ordre dans tout cela,  

passons à la seconde étape : l’automatisation de son SI. Pour cela, il faut trouver les liens, les liaisons, les jointures possibles entre les différents outils. On évite tout traitement manuel, il faut que les systèmes puissent se parler de façon automatique grâce à des liaisons informatiques. En 2017, à l’heure de l’interconnexion, il n’y a vraiment aucun intérêt à ressaisir inutilement de l’information dans des outils différents. 


Toute cette information doit être ensuite qualifiée 

pour n’en retenir que l’essentiel. Comment ? Par exemple en regroupant des informations par régions ou par typologie de clients. Ou en mettant en place des règles, comme le principe de Pareto ou la règle des 80/20 qui se résume ainsi : 80% des effets sont obtenus par seulement 20% des actions (Top 10…).
Bref, en faisant simple, en allant à l’essentiel, en décryptant l’information pour les autres, vous serez plus efficace. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». CQFD.

 

En résumé, s’il fallait retenir 3 fondamentaux pour une meilleure gestion de son SI, ce serait : 
–    Cartographier
–    Faire communiquer les outils entre eux. 
–    Automatiser.

Rien de plus qu’un peu d’organisation et une sacrée dose de bon sens !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

No Comment

11

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.